mardi 27 mars 2007

Une tragédie arctique


"ATANARJUAT, la légende de l'homme rapide." Zacharias Kunuk, 2001



Parallèlement à ma lecture du moment ( « Arluk » de Jorn Riel ), nous avons vu hier soir "ATANARJUAT" , La légende de l'homme rapide » un étonnant et magnifique film se déroulant chez les Inuits du cercle polaire.


Servi par des images superbes et une musique envoûtante, ce film nous parle de vengeance, d'adultère et de meurtres commis au sein d'une communauté de chasseurs nomades. On retrouve ici tous les ingrédients qui, depuis la nuit des temps, ont inspiré tant de légendes, de romans et de tragédies dont l'universalité des thèmes ont transcendé les époques et les cultures.
Parce que leur petite communauté est née d'un meurtre commis vingt ans auparavant, le mal divise celle-ci en deux groupes qui, sous un calme apparent, se vouent une certaine hostilité. Deux frères, Amaqjuaq, l'homme-fort, et Atanarjuat, l'homme-rapide, vont, en défiant Oki, le fils vantard du chef du campement, se retrouver au sein de cette rivalité et faire éclater celle-ci au grand jour.


Polar et western ethnique, « Atanarjuat » est un film palpitant qui nous entraîne aux confins du monde, au sein d'une nature superbe et impitoyable, à la rencontre d'une culture et d'un peuple dont l'univers est aujourd'hui gravement menacé par le réchauffement climatique.
Une épopée sublime aux accents de tragédie antique.



« ATANARJUAT » a reçu la Camera d'Or lors du Festival de Cannes 2001.

4 commentaires:

Loupiote a dit…

Il est en dvd? Parce que je le louerais bien à l'occasion...

Pascal BOUALI a dit…

Oui Loupiote, il existe en DVD, c'est d'ailleurs comme cela que j'ai pu le voir car ce film, sorti en 2001,n'est plus distribué en salles de cinema.

anjelica a dit…

Je n'ai pas vu ce film et je le note dans ma FAV. As-tu vu Dersou Ouzala, cela devrait te plaire ?

Pascal BOUALI a dit…

Oui bien sûr j'ai vu Dersou Ouzala il y a de nombreuses années. Ce film à été rediffusé récemment sur Arte et je l'avais enregistré pour le revoir et ainsi me rafraîchir la mémoire. Malheureusement le magnetoscope m'a lâché avant que je ne le revoie. En tout cas je garde de ce film un excellent souvenir.