dimanche 25 mars 2007

Le 5e Prix des Lecteurs du Télégramme # 2


"Voyage aux pays du coton." Erik Orsenna. Essai. Fayard, 2006.


Egalement sous-titré « Petit précis de mondialisation », le livre d'Erik Orsenna nous entraîne à travers le monde à la découverte de la culture du coton, cette fibre végétale utilisée par l'homme depuis des millénaires, omniprésente dans tout ce qui relève du domaine du textile mais aussi et on le sait moins, dans notre alimentation, notre industrie chimique, et bientôt dans l'élaboration de nouvelles technologies.

Du Mali aux Etats-Unis et au Brésil, d'Egypte en Ouzbekistan puis en Chine et enfin en France pour achever ce tour du monde, Erik Orsenna nous fait tour à tour découvrir les différents modes de culture de cette plante si indispensable à l'activité humaine. Il nous décrit tout l'éventail de pratiques mises en oeuvre par ces pays pour relever le défi majeur qu' est celui de la mondialisation.

A armes inégales, les états producteurs de coton se défendent becs et ongles afin de conserver et élargir un monopole qui, pour certains, relève de la survie économique de leur nation. Mais face aux dures lois de l'économie de marché, que pèsent les communautés agricoles du Mali, sous équipées et encore attachées aux méthodes traditionnelles d'exploitation, face aux puissants lobbies agricoles américains avides de subventions. Que peuvent aussi ces producteurs américains face à la déferlante chinoise, forte de sa population pléthorique pourvoyeuse d'une main d'oeuvre sous-rémunérée et inépuisable ?


A travers l'exemple du coton, c'est à un état des lieux de l'économie mondiale que nous invite Erik Orsenna. En dissertant d'un domaine qui, pour certains pourrait paraître rédhibitoire ( et il l'est généralement pour moi ) c'est à dire l'économie, Erik Orsenna réussit la prouesse de nous passionner et de faire d'une enquête qui, écrite par tout autre que lui pourrait paraître sèche et assommante, un récit qui se dévore comme un roman, plein d'anecdotes enrichissantes, drôles et émouvantes.

Car Erik Orsenna, en écrivain talentueux, virtuose de la langue française, ne se contente pas de nous servir faits et chiffres pour étayer son travail, il nous dresse aussi , en plus de l'aspect économique, un tableau culturel, politique, social et écologique de chaque pays visité. On y rencontre à chaque page des personnages hors du commun, des paysages grandioses et lointains, des tranches de vie et des témoignages qui font de ce livre, à qui à été décerné le Prix du livre d'Economie 2007, un récit de voyages passionnant et enrichissant qui nous invite à réfléchir sur de nombreux problèmes du monde contemporain que sont les organismes génétiquement modifiés, la déforestation, l'exploitation intensive des richesses naturelles et humaines, l'ouverture aux autres où le repli sur soi , l'adaptation des systèmes politiques et sociaux face aux grands enjeux économiques planétaires ainsi, et surtout, que la place de l'être humain dans tout cela.


Débordant du cadre de l'étude de la culture du coton, Erik Orsenna, en habile pédagogue nous invite à un cours sur l'état du monde tel qu'il se présente actuellement, loin des préjugés et des idées reçues qui tendent à brouiller notre compréhension et à nous servir une version ethnocentrique des problèmes, des questionnements et des choix auxquels chaque continent, chaque état, aura à faire face dans un avenir qui ne se situe plus dans un hypothétique « demain » mais dans un futur qui est déjà la réalité d'aujourd'hui.

2 commentaires:

Nina a dit…

Très intéressant ce livre je crois qu'il faut le lire absolument je le note.

yueyin a dit…

J'ai beaucoup apprécié cet essai moi aussi qui donen à réfléchir sans lasser, noi donner de leçion ou de solution toute faite... si tu ne l'as pas déjà luje te conseille portrait du gulf stream du même auteur, un essai de promeneur tout comme celui-là extrèmemtn intéressant...