vendredi 30 mars 2007

Fait-d'Hiver


"Des anges dans la neige." Stewart O' Nan. Roman. Editions de l'Olivier, 1997.
Traduit de l' américain par Suzanne V. Mayoux.



Dans une petite ville sans histoires de Pennsylvanie, au cours de l'hiver 1974, Glenn Marchand abat son ex-femme, Annie. Que s'est-il passé ? Comment ce jeune couple en est-il arrivé à cette dramatique extrémité ?
Quinze ans plus tard, Arthur Parkinson, dont Annie fut la baby-sitter, revient sur cet évenement qui l'a marqué à tout jamais.
Alors que défilent ses souvenirs d 'adolescence, les circonstances et les causes de ce drame de la rupture se précisent peu à peu sous nos yeux en une lente progression vers l'inéluctable conclusion de cette tragédie.
Avec « Des anges dans la neige » Stewart O'Nan signait en 1994 son premier roman.
On y trouve déjà l' atmosphère et les thèmes rencontrés dans « Le pays des ténèbres » : une description âpre et sans concessions de la société américaine, les tourments d'une adolescence en perte de repères face à des adultes paumés et empêtrés dans leurs contradictions, le poids de l'absence d' êtres chers, disparus brutalement et à jamais, les non-dits et les dissenssions familiales.

Stewart O' Nan décrit d'une manière quasi-anthropologique l' Homo Americanus dans les rapports qu'il entretient avec la vie, la mort, les sentiments, l' environnement dans lequel il évolue : restaurants fast-food , centres commerciaux et quartiers résidentiels-dortoirs. Il nous décrit ces vies cabossées par le destin, ces existences vouées à d'éternelles frustrations et qui ne trouvent d'exutoire à celles-ci que dans la consommation à outrance où dans la destruction pulsionnelle des êtres qu'ils chérissent.

En quatrième de couverture de ce roman paru aux Editions de l'Olivier en 1997, l'éditeur cite un article de Raphaëlle Rérolle paru dans Le Monde : « A l'envers du rêve américain de conquête de l'espace, les personnages d'O'Nan sont perdus dans un pays trop grand qui ne contient pas de place pour eux. Leur cauchemar, d'une violence inouïe, parle des ombres tapies sous la surface ripolinée d'une société encline au fantasme d'innocence. »

Avec « Des anges dans la neige » Stewart O'Nan signe un roman effrayant et bouleversant dont on ne ressort pas indemne. Une tragédie de notre temps sur le thème de l'incommunicabilité qui hantera longtemps le lecteur.

4 commentaires:

anjelica a dit…

Je l'ai dans ma LAL depuis longtemps.
Ton commentaire me donne envie de le surligner ! Bon WE

marie a dit…

"1 commentaireS" c'est trop moche alors rien que pour corriger cette faute implicite à l'unité, me voici là. Que dire..? Non là pas de déclic, je n'ai pas trouvé l'impulsion dans vos lignes pour me donner l'envie d'avoir envie de le lire ce sûrement très bon livre(je vous fais confiance) bah c'est peut-être que je n'ai pas envie spécialement d'être 'bouversifiée'en ce moment...Bon week-end (°°)/

Camille a dit…

Ben moi ça me donne très envie ta critique ;-) Je suis de plus en plus attirée par la littérature nord-américaine...

fashion victim a dit…

J'ai beaucoup beaucoup aimé ce roman, effectivement assez dur, et très bouleversant.