samedi 17 février 2007

L'art de la fugue


La cavale du géomètre. Arto PAASILINNA. Roman. Gallimard, 2OOO
Traduit du finnois par Antoine Chalvin.


Seppo Sorjonen, chauffeur de taxi, personnage que l'on avait déjà rencontré dans « petits suicides entre amis » trouve un jour sur sa route un vieil homme amnésique qui erre au milieu de la chaussée. Il le fait monter dans son taxi et fait ainsi connaissance avec Taavetti Rytkönen, ancien combattant et ex-conseiller géomètre, atteint de la maladie d'Alzheimer. Entre les deux hommes va tout de suite s'installer une complicité qui les conduira sur les routes de Finlande à la recherche de la mémoire disparue du vieillard. Mais cette quête s'avèrera pleine d'impromptus et de rencontres improbables comme seul Paasilinna peut nous en conter. D'un musée de blindés de la dernière guerre aux forêts et marécages d'Ostrobotnie, en compagnie d'un couple d'agriculteurs aux idées dévastatrices, d'un architecte albanais et son interprète bosniaque égarés au nord de l'Europe, ainsi que d'un groupe de françaises adeptes du New-Age et du naturisme, nos deux protagonistes vont vivre et se trouver à l'origine d' évenements pour le moins insolites et cocasses.
Arto Paasilinna nous livre une fois de plus une fable drolatique et pleine de fraîcheur. Après avoir traité d'une manière désopilante le sujet grave du suicide avec « Petits suicides entre amis », il aborde cette fois ci un autre problème inquiétant pour notre société contemporaine: la maladie d'Alzheimer. Vue à travers le prisme de la prose de Paasilinna, cette angoissante question devient matière à la narration d'un récit empreint de tendresse et de drôlerie ou le spectre de la démence sénile s'incline face à l'amitié et à la solidarité.

2 commentaires:

yueyin a dit…

J'ai trois paasilna qui s'empoussièrent sur mes étagères, je ne les ai pas encore ouverts... je crois que je devrais m'y mettre...

Pascal BOUALI a dit…

Yueyin, à mon avis tu ne seras pas déçue.