samedi 17 novembre 2007

La "Telle du Conquest"


"Intrigue à l'anglaise" Adrien Goetz. Roman. Grasset & Fasquelle, 2007


Pénélope est dépitée. Elle aurait pu rêver mieux. A peine sortie de l'ecole du Louvre, la voilà catapultée conservatrice-adjointe au Musée de la Tapisserie à Bayeux. Pour elle, qui rêvait d'Egypte et qui s'était spécialisée dans l'étude de l'art copte, cette nomination est un véritable camouflet !
Voici donc Pénélope en route pour la cité bajocasse, persuadée de se trouver au début d'une longue période teintée d'ennui dans cette atmosphère provinciale. Mais à sa grande surprise,elle va très rapidement faire l'expérience du contraire.
Tout d'abord, Solange Fulgence, la conservatrice du Musée, est brutalement agressée au moment précis où elle devait se rendre à Paris afin d'assister à une vente aux enchères à l'Hotel Drouot. Qu'à cela ne tienne! Pénélope se rendra elle-même à Paris où elle fera jouer le droit de préemption des Musées de France pour faire l'acquisition de vieux tissus qui, décidément, semblent intéresser au plus haut point un énigmatique personnage puisque celui-ci n'hésite pas à agresser Pénélope à sa sortie de la vente et à lui dérober le carton renfermant son achat.
Et pénélope n'est pas au bout de ses surprises ! Convoquée chez le Directeur du Louvre, celui-ci lui apprend que dans la perspective d'une future exposition consacrée à Vivant Denon, premier directeur général du grand musée parisien et bonapartiste de la première heure, elle va avoir à enquêter sur la célèbre tapisserie de Bayeux dont certains indices pourraient laisser croire qu'elle serait un faux fabriqué en 1803 dans le but de justifier les prétentions de l'empereur Napoléon à la conquête de l'Angleterre.
Et que dire des fragments manquants à la fin de la tapisserie ? Que décrivaient-ils ? Le couronnement de Guillaume le conquérant ? La désignation de son demi-frère Odon de Conteville comme son successeur ? Ces fragments étaient-ils contenus dans le carton dérobé à Pénélope ? Et que penser de l'intérêt que suscitent ces quelques mètres de toile brodée chez certains individus dénués de scrupules ? Les morceaux manquants de la tapisserie présenteraient-ils une menace pour l'actuelle couronne d'Angleterre en ce mois de septembre 1997 où Lady Di et Dodi Al Fayed viennent de périr dans un accident de voiture sous le pont de l'Alma ?
C'est tout cet écheveau que va devoir débrouiller tant bien que mal Pénélope, aidée par son petit ami Wandrille, journaliste et chroniqueur mondain.

Mené à cent à l'heure, ce roman d'Adrien Goetz est un petit chef-d-oeuvre d'humour et d'érudition qui pastiche intelligemment les romans à mystère et à complots du style « Da Vinci Chose » et autres « Règle de quatre ».
Sans jamais se prendre au sérieux, mais en nous livrant toutefois des informations véridiques sur l'histoire de la « Telle du Conquest » (la Toile de la Conquête), Adrien Goetz réussit l'exploit de nous mener en bateau sur plus de 300 pages, de nous faire rire et trembler, de nous croquer les portraits truculents des personnages principaux et secondaires, de nous faire remonter le temps et de nous narrer les pérégrinations et autres aventures de cette tapisserie du XIème siècle ainsi que l'exploitation politique et idéologique qui a pu être faite de cet artefact, du haut moyen-âge jusqu'à l'Allemagne nazie.

Mêlant habilement polar, humour caustique et histoire de l'art, Adrien Goetz avec « Intrigue à l'anglaise » nous livre un roman plein de fausses pistes, d'éclats de rire et d'anecdotes historiques méconnues. Un roman léger, certes, mais intelligent et intensément jubilatoire.

L'excellent avis de Chatperlipopette.

Une version animée de la Tapisserie de Bayeux ci-dessous :

3 commentaires:

canthilde a dit…

Ca m'a l'air très intéressant ! Quand humour, érudition et aventure sont réunies et que l'auteur n'est pas trop pitoyable, on passe généralement un bon moment.

Joelle a dit…

Argh, si le couple s'y met ... tssss, on ne peut y échapper ! mdr !

florinette a dit…

Ça y est, n'en jetez plus, je me le suis procuré !! ;-))