mardi 2 janvier 2007

Aux sources du Niger




WATER MUSIC. T.C.BOYLE. Roman. Phébus 1998 .
Traduit de l'américain par Robert Pepin.




L'action de Water Music , le roman de T.C. Boyle , se déroule entre la fin du XVIIIè et le début du XIXè siècle. Nous y suivons les destins de deux hommes; l'un est le célèbre explorateur écossais Mungo Park (1771- 1806), l'autre est un dénommé Ned Rise, personnage issu de la foule anonyme des bas quartiers de Londres.
Au fil du récit,se déroulent parallèlement, d'une part, les pérégrinations de Park dans son exploration du cours du Niger, et d'autre part les vicissitudes de Rise dans ses tentatives plus ou moins honnêtes d'échapper à la misère et au mauvais sort qui l'accablent. Ces deux hommes qu'à priori tout sépare, l'espace, l'éducation et le milieu social, finiront pourtant par se cotoyer et même s'apprécier lors de la descente aux enfers que sera la dernière mission d'exploration de Park.
T.C. Boyle, dans cet extraordinaire roman nous entraîne dans un récit haletant, truffé de coups de théâtre, riche en évènements et en personnages drôlatiques et hauts en couleurs. Ce roman baroque et foisonnant n'est pas sans évoquer le Tom Jones de Fielding, le Tristram Shandy de Sterne, ainsi que Anthony Adverse d' Hervey Allen ou Au Coeur des Ténèbres de Conrad. L'auteur prenant librement , et pour notre plus grand plaisir, ses distances avec la réalité historique nous fait voyager entre les sordides bas-fonds londoniens et les jungles et savanes africaines , peuplées de tribus et de royaumes étranges et inquiétants. Les deux personnages centraux de ce roman sont, quant à eux, prisonniers de leur destin respectif, de ce Fatum qui les poussera l'un et l'autre, tels des personnages de tragédie antique, vers la conclusion paroxystique de leur existence.

Water Music est un roman drôle et sensuel , baroque et cruel. Surprenant et captivant. A lire sans retenue.

Aucun commentaire: