samedi 20 janvier 2007

Les Dieux sont tombés sur la tête.


ANANSI BOYS. Neil GAIMAN. Roman. Editions Au Diable Vauvert, 2006.
Traduit de l'anglais par Michel Pagel.

Pour me détendre, après l'atmosphère pesante des "Bienveillantes" de Littell, j'ai lu ANANSI BOYS de Neil Gaiman. Et pour ce qui est de la détente, voire de la rigolade, j'ai été servi!
Jugez plutôt:
Gros Charlie Nancy mène une vie sans histoires. Comptable dans une société londonienne, il se prépare à convoler en justes noces avec sa charmante fiancée Rosie. Jusqu'ici rien que de très banal. Mais voilà que son père vient à décéder d'un arrêt cardiaque dans un bar de Miami. Arrivé aux Etats-Unis pour les obsèques de ce père qu'il a toujours trouvé insupportable de par sa mythomanie et son goût immodéré pour les blagues douteuses, Gros Charlie apprend fortuitement que son géniteur n'était autre que le dieu Anansi, le dieu-araignée, incarnation de la ruse et du renversement de l'ordre social. Apprendre que l'on est le fils d'un dieu est déjà en soi un évènement susceptible de vous faire péter les plombs mais quand Gros Charlie se retrouve avec sur les bras un frère doté de pouvoirs divins et dont il avait jusqu'ici ignoré l'existence, sa vie qui jusqu'ici semblait toute tracée cède tout à coup la place à un vaste désordre aux implications cosmiques.

Mais ANANSI BOYS, ce romant hilarant et déjanté, ce n'est pas que cela. C'est aussi un quatuor de vieilles dames respectables adeptes de la magie, un homme d'affaires véreux aux pulsions criminelles, une belle-mère acariâtre, un fantôme épris de vengeance, des oiseaux tueurs tout droit sortis du film d'Hitchcock, un citron vert... et une bonne dose de karaoké.

Mais après tout, le mieux placé pour en parler c'est l'auteur, Neil Gaiman lui-même: "Si on devait définir ANANSI BOYS, ce serait une épopée magico-horrifico-thrillo-fantastico-romantico familiale, même si cela exclut son côté polar et tout son aspect culinaire."

5 commentaires:

Fauna Amor a dit…

J'aime beaucoup Neil Gaiman.
Je n'ai pas encore eu le temps de lire ce roman,et je n'en connaissais pas beaucoup avant de vous lire.
Je crois que je vais m'y plonger bien vite!Merci.

yueyin a dit…

Ma liste augmente viteese grnad v mais bon, l'idée me plait vraimet... un fils divin avec un frère du même métal...comment résister ?

Anonyme a dit…

Je n'ai pas encore lu "Anansi Boys" (il est sur ma -très- longue liste), mais si tu as aimé, je te recommande "American Gods", du même génial Neil Gaïman...

Ekwerkwe
(désolée pour le peu élégant "anonyme" de la dernière fois, je n'arrive pas à m'inscrire directement)

Pascal BOUALI a dit…

Merci, Ekwerkwe,d'être venue me rendre visite. En ce qui concerne "American Gods" je vais tenter de le réserver auprès de ma bibliothèque sinon j'attendrai que ma situation financière s'améliore pour le commander. Merci pour ce judicieux conseil de lecture et à bientôt.

Jean-Marc Laherrère a dit…

Neil Gaiman est incontournable.
Neverwhere offre une vision très poétique de Londres, et De Bons présages, co-écrit avec Terry Pratchett est peut-être son chef-d'ouevre.
Il est aussi scénariste d'excellentes BD, dont la série Sandman.